GPS

Accueil > Archives > GPS-Jeunes > Les rencontres de GPS : "18 ans, demain je vote !"

Les rencontres de GPS : "18 ans, demain je vote !"

lundi 30 avril 2012, par Claude Fages

L’objectif de GPS était d’éveiller, de stimuler la conscience politique des jeunes citoyens àl’occasion des élections présidentielle et législatives.

Le programme des trois rencontres a été construit avec un petit groupe de jeunes qui s’étaient sentis concernés par notre appel (voir ici l’article)

- La première devant 150 élèves de terminale du lycée horticole : présentation des institutions (commune, communauté de communes, département, région, Assemblée nationale, Sénat, présidence de la République…)

- La deuxième devant 12 élèves du lycée horticole autour des problèmes économiques (la mondialisation, l’Europe, la crise, la monnaie…)

- La troisième a été un témoignage de 5 jeunes qui sont venus rencontrer d’autres jeunes et leur expliquer les raisons de leur engagement.
Il y a eu des jeunes adhérents àdifférents partis politiques : UMP, MODEM, PS, FRONT DE GAUCHE, VERTS.

Après la présentation de chacun de ces jeunes sur les raisons de leur engagement, leur vision de la société et ce qu’ils voudraient voir changer. Nous avons eu un temps pour débattre ensemble.

Voilàun témoignage fait par deux jeunes lycéens, àla suite de ces trois soirées :

Cette rencontre avec les représentants des partis nous a permis de prendre conscience des differents engagements de chaque parti, et particulièrement envers la jeunesse, ce qui nous concerne quand même directement. Mais ce qui fut le mieux dans cette soirée, d’après nous, c’est de voir des jeunes de notre âge (ou pas beaucoup plus) réellement impliqués dans la politique, prêts ànous expliquer les raisons de leur choix, prêts ànous faire prendre conscience que la politique ce n’est pas simplement "tous pourris" mais aussi un droit et un devoir qui touchent tous les citoyens ; que la réelle politique, en dehors des personnalités qui passent àla télé, c’est peut être le militantisme. Si on s’engage politiquement grâce àdes rencontres, des personnes de la bouche desquelles sortent des idées dans lesquelles on se reconnaît, alors ce débat et la possibilité (courte) de parler avec les militants ensuite furent vraiment bénéfiques : cela nous a réellement sensibilisé et responsabilisé politiquement, et peut être même poussé au militantisme !

Nous pensons en tout cas pouvoir faire un choix éclairé pour avoir un meilleur systeme le long des 5 prochaines années àvenir, et c’est sà»rement le principal.
Merci àGPS,

Guillaume et Camille.

Les photos en suivant ce lien

Un journaliste de Radio Grésivaudan, Sylvain Rodinson, a participé aux trois rencontres et a monté une émission que vous pouvez entendre en cliquant sur ce lien : Radio Grésivaudan