GPS

Accueil > Ressources > Bibliographie > Pourquoi les sciences économiques nous conduisent « dans le mur » (...)

Pourquoi les sciences économiques nous conduisent « dans le mur » ?

jeudi 20 octobre 2011

Un livre de Jacques Perrin (membre du GPS) aux Éditions de L’Harmattan.

Peut-on sortir du dilemme entre croissance économique (PIB) pour lutter contre le chômage et
décroissance pour préserver notre environnement ?

Pour dépasser ce dilemme il nous faut changer notre manière d’apprécier la richesse et changer
notre mode de développement. La force du PIB est de refléter une convention socio-économique
qui fait de l’argent la mesure de la valeur des choses. Il nous faut arrêter d’identifier la valeur des
biens et des services àleur seule valeur d’échange, c’est àdire àleur prix.

Pour reconsidérer la richesse, il nous faut aussi prendre en compte la valeur d’usage et notamment
l’utilité sociale dans notre manière d’apprécier la valeur économique des biens et services produits.
Il nous faut donc remettre la valeur économique au centre de nos réflexions. À travers l’histoire
de nos sociétés, on peut découvrir que la notion de richesse a évolué en fonction de l’évolution
des systèmes de valeurs de ces sociétés, et plus encore en fonction des « visions du monde  » qui
orientent et organisent les comportements des individus au sein de chaque société.

L’ambition de cet ouvrage est de faire des propositions pour réfléchir aux principales caractéristiques
que devraient avoir la notion de valeur et de richesse économiques pour répondre aux enjeux
sociétaux et environnementaux de nos sociétés au début de ce XXIe siècle.

Cliquez sur la vignette pour voir la présentation du livre :

PDF - 69.3 ko