La voie _ Pour l’avenir de l’humanité, Edgar Morin

ed. Fayard
mercredi 13 juillet 2011
par  Joël Daniault

« Au cours des années 1990 s’impose à moi l’idée que le vaisseau spatial Terre, propulsé par quatre moteurs incontrôlés- science, technique, économie, profit- est emporté vers de très probables catastrophes en chaîne- le probable ne signifiant pas l’inéluctable et n’excluant pas la possibilité d’un changement de cap. »

JPEG - 11.1 ko

Et Edgar Morin nous dit que l’idée de Politique de civilisation qu’il a avancée vise à réagir contre les effets pervers croissants engendrés par la civilisation occidentale, devenue mondialisée et mondialisante. Il a écrit ce livre pour chercher la voie susceptible de sauver l’humanité des désastres qui la menacent.

Avant d’exposer les solutions qu’il envisage, il décrit la situation actuelle. Il qualifie le stade actuel de la mondialisation de globalisation. Après l’effondrement des économies dites socialistes, avec l’essor effréné du capitalisme libéral et la conjonction avec les nouvelles techniques de communication, on assiste à l’unification économique de la planète. Mais cette société monde est imparfaite : il manque une institution capable de contrôler son économie et les autorités légitimes dotées de pouvoir de décision. Cela contribue à ce que se développe une crise planétaire aux multiples visages : crise de l’économie mondiale, crise de l’écologie, crise urbaine, crise de la civilisation occidentale, crise politique,…L’ensemble de ces multiples crises étant interdépendantes et interférentes.

Ces différentes crises s’accompagnent de conflits ethniques, religieux, politiques, sociétaux, de dégradations de la biosphère, …

Les effets égoïstes de l’individualisme détruisent les anciennes solidarités. Le capitalisme financier génère une société inégalitaire…

Le processus de mondialisation porte en lui le meilleur (possibilité d’émergence d’un nouveau monde) et le pire (possibilité d’auto-destruction de l’humanité).

Pour traiter ses problèmes vitaux, le vaisseau Terre doit se métamorphoser. Et pour aller vers la métamorphose, il est nécessaire de changer de voie. Ce sont des voies multiples qui formeront la Voie nouvelle . Pour élaborer ces voies, il faut se garder des alternatives :

- Mondialisation/démondialisation
- Croissance/décroissance
- Développement/enveloppement
- Conservation/transformation

Ainsi, la démondialisation constitue un antagonisme nécessaire à la mondialisation, comme par exemple avec le retour de l’autorité de l’Etat, abandonnée dans la privatisation au profit d’un capitalisme déterritorialisé.
De même, l’idée fixe de croissance devrait être remplacée par un complexe comportant croissances diverses, décroissances diverses, stabilisations diverses. L’enveloppement signifie le maintien de l’insertion dans sa culture.

De même que les différentes crises sont interdépendantes, les diverses réformes nécessaires le sont également. Les réformes économiques seules, les réformes politiques seules, sont vouées à l’échec.

Edgar Morin pense qu’il faut un diagnostic pertinent sur la tendance actuelle de l’ère planétaire qui emporte l’espèce humaine dans sa course. Or, nous dit-il :
« …la pensée politique en est au degré zéro. Elle ignore les travaux sur le devenir des sociétés et sur le devenir du monde…Elle ignore les sciences humaines. Elle ignore les méthodes qui seraient aptes à concevoir et à traiter la complexité du monde, à aller du local au global,… Privée de pensée, elle s’est mise à la remorque de l’économie… Celle-ci croit résoudre les problèmes humains par la dérégulation, la croissance, l’augmentation du PIB, et en cas de crise, par la rigueur, c’est-à-dire les sacrifices imposés aux peuples. »

La régénération de la pensée politique suppose donc une réforme de la pensée. Une politique de civilisation est nécessaire pour contrer les effets négatifs de notre civilisation occidentale, avec les impératifs suivants :

-  solidariser ( contre l’atomisation et la compartimentation)
-  ressourcer ( contre l’anonymisation)
-  convivialiser ( contre la dégradation de la qualité de la vie)
-  moraliser (contre l’irresponsabilité et l’égocentrisme)

Les différentes voies sont examinées : pour répondre à la menace écologique, pour réformer l’économie (abandon de l’idée de croissance indéfinie, instauration d’un conseil de sécurité économique permanent au niveau planétaire…)

Edgar Morin souligne aussi la nécessité de réduire les inégalités amplifiées sous l’effet de l’économie libérale. L’Etat providence est en déclin ou en régression, il est inefficace, c’est pourquoi une culture nouvelle s’impose pour ouvrir une troisième voie fondée sur la solidarité.

Toutes ces réformes ne sont possibles qu’à la suite d’une réforme de l’éducation. Ce serait un nouveau système qui permettrait de favoriser les capacités de l’esprit à penser les problèmes individuels et collectifs dans leur complexité.

La réforme de la vie ne pourrait que réduire la puissance de l’argent et du profit et chercherait à mettre en profit le côté empathique que possède tout être humain. La qualité prime sur la quantité, l’être sur l’avoir.

« Chaque réforme serait nourricière de toutes les autres lesquelles les nourriraient… Les chemins des réformes pourraient progressivement se relier pour former la Voie. C’est la Voie qui régénérerait le monde afin de faire advenir la Métamorphose. »

Ces réformes sauront-elles sauver notre planète des catastrophes qui nous menacent si elles sont mises en œuvre ? Nos petits enfants auront peut-être la réponse.

Mais pour l’instant, la lecture de ce livre me laisse plutôt sur ma faim car je ne vois pas, avec les solutions qui nous sont proposées, se dessiner la Voie. Le côté empathique de l’humanité ne semble pas se manifester beaucoup. Nous vivons plutôt sous le règne de la cupidité et de l’égoïsme, sous la dictature des agences de notation et sous l’influence, hélas grandissante, des mouvements populistes dont la qualité n’est pas la compréhension d’autrui prônée dans ces pages.

Saint-Ismier le 10/07/2011

Joël Daniault


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456