Pourquoi il faut aider STEA

mardi 24 mai 2011
par  Claude Fages

L’Association STEA est une petite Association roumaine qui a pour objectif de réduire l’ampleur du phénomène « enfants des rues », dans la Ville de SATU MARE, en facilitant l’intégration sociale d’enfants et de jeunes de 0 à 30 ans grâce à la mise en place d’un système d’intervention sociale adaptée à leur spécificité

Une action sociale n’a de sens que dans la durée.
Ce qui caractérise la solidarité dans notre culture occidentale ce sont l’émotion et la culpabilité.
Ainsi quand survient une catastrophe, naturelle ou non, les privilégiés que nous sommes font preuve de beaucoup de générosité.

On sait que l’émotion passée, la sensibilisation s’émousse ; « on » oublie, et la compassion ne se manifestera que lors d’un nouvel incident qui viendra de nouveau secouer notre vie confortable.
Or l’action sociale, qu’elle soit préventive, constructive ou réparatrice, ne peut s’inscrire que dans la durée. Elle ne peut pas être une succession de « coups médiatiques » pour servir les intérêts de telle ou telle cause.
Les grosses associations humanitaires l’ont bien compris, qui nous relancent régulièrement en nous incitant à leur faire des dons réguliers par prélèvement automatique. (En ce qui les concerne c’est aussi parce qu’elles ont des problèmes de trésorerie)
Une action sociale doit être ciblée, contrôlée et évaluée.
L’humanitaire est devenu un business ; cela n’empêche pas bon nombre d’associations de faire du bon boulot mais ce « marché de la charité » se fait quelques fois, au détriment d’un ciblage précis du public aidé et de la nature de l’aide apportée (sans parler des dérives et des détournement qui font que l’aide n’arrive pas aux personnes concernées)
Il est donc préférable de bien connaitre :
- les problématiques des personnes en difficulté,
- la philosophie et les valeurs des associations de terrain qui sont en contact avec les populations concernées
- les moyens qui sont mis en œuvre pour apporter des réponses efficaces
- l’évaluation des actions menées : résultats quantitatifs et qualitatifs, bilan financier et notamment utilisation des aides apportées.
Il s’agit donc d’avoir une action sociale solidaire « à dimension humaine », « artisanale », en lien direct avec les protagonistes que ce soient les aidants ou les aidés.

L’Association STEA JPEG - 3.5 Mo

Elle répond aux critères énoncés :
-  Ciblage précis du public aidé :
Il s’agit de jeunes, en grande majorité des roms mais pas uniquement, ceux là même qui préfèrent venir vivre en France dans des conditions déplorables plutôt que de rester dans leur pays dans lequel ils sont rejetés et quelquefois maltraités.
Il faut aider ces personnes à rester chez elles. Dans le contexte actuel, elles n’ont malheureusement aucun avenir en France.
-  Philosophie et valeurs humanistes :
Protéger des jeunes en très grande difficulté, leur offrir la possibilité d’accéder à des soins d’hygiène et de santé, leur permettre de se préserver des dangers de la rue et, s’ils le souhaitent, de s’en sortir, de s’insérer.
-  Une équipe de professionnels :
La rencontre effectuée avec une partie de l’équipe cet été, a permis de vérifier l’implication militante et le « professionnalisme » des salariés de cette association, qui aujourd’hui apportent une aide réelle et construite « avec des bouts de ficelle ».
Les documents qui nous ont été envoyés par la directrice rassurent sur le sérieux de la gestion de STEA et font apparaître une vraie évaluation de leurs actions.

En conclusion :

L’association semble remplir toutes les garanties sur la pertinence et l’importance de leurs objectifs, et l’efficience de leurs actions.
Il ne serait ni correct ni sérieux (en tout cas pas suffisant) de n’apporter qu’une aide ponctuelle à cette association.
Il n’est pas concevable de laisser STEA dans une situation perpétuellement précaire alors qu’elle a besoin plus que toute autre, de stabilité pour faire face à l’instabilité des jeunes qu’elle accompagne.
C’est pourquoi il est proposé que, par l’intermédiaire d’une Association iséroise GIR ( Grenoble Isère Roumanie) un collectif de donateurs réguliers soit constitué.

80 donateurs réguliers à raison de 5 € par mois soit une somme de 400€ permettent de financer là bas, un poste d’éducateur.
Ce n’est rien pour nous c’est beaucoup pour eux !

Voir bulletin de soutien financier ci dessous !

BULLETIN DE SOUTIEN FINANCIER
l’Association STEA a besoin d’une aide régulière et durable pour développer ses actions.
Aussi pour lui permettre d’avoir une meilleure lisibilité pour l’avenir, nous vous invitons à exprimer le montant et la durée de l’aide mensuelle que vous souhaitez leur accorder.

Vous avez trois possibilités pour concrétiser votre don : (merci de cocher celle que vous utilisez)

  • Par un chèque unique correspondant au montant mensuel multiplié par le nombre de mois
  • Par des chèques mensuels qui seront encaissés chaque mois par GIR (Ne pas mettre la date, le trésorier complètera chaque mois)
  • Par un virement mensuel sur le compte de GIR : La Banque Postale Etablissement : 20041 Guichet : 01017 N°compte : 0405730U028 Clé RIB : 84 (Vous devez faire vous-même une démarche auprès de votre banque pour mettre en place ce virement)

Vos dons pourront faire l’objet d’une réduction d’impôt. Un relevé vous sera envoyé en temps utile.
A remplir et à renvoyer à :
ASSOCIATION GIR 2, Rue du Pont Saint Jaime 38000 GRENOBLE
TEL/FAX : 04 76 51 65 29

NOM : PRENOM :

Adresse Postale :

Adresse mail (bien lisible) : Tel :

« Je m’engage avec GIR à soutenir l’Association STEA en versant :…..Euros par mois pendant ……….mois. »


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois