Groupe de travail sur l’urbanisme - CR n°1

Compte-rendu de la réunion du 6 avril 2011
mercredi 4 mai 2011
par  Pascal Dubois

La prochaine réunion du groupe de travail sur l’urbanisme se tiendra mercredi 18 mai à 17 heures à la Maison pour Tous de Biviers. Elle est ouverte à tous les adhérents et sympathisants de GPS.

A l’ordre du jour de la première réunion du groupe de travail :
-  un point sur les questions d’actualité,
-  les attentes des participants,
-  le choix des sujets à traiter par le groupe.

Questions d’actualité

SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale)

Le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durables) du SCoT a fait l’objet d’une nouvelle version en date du 25 mars 2011. L’EP SCoT organise un cycle de réunions publiques dans l’ensemble des secteurs du SCoT : "Pour se loger, se déplacer, travailler, consommer... Que décider pour demain ?" L’objectif est d’y présenter au grand public les propositions sur lesquelles débattent les élus : montrer les enjeux auxquels la région grenobloise fait face, expliquer les choix possibles et leurs conséquences sur notre quotidien. Le 29 mars s’est déroulée la première réunion concernant l’agglomération grenobloise. Des éléments concernant la présentation faite lors de cette réunion sont disponibles sur le site de GPS.
Une réunion est prévue dans le Grésivaudan le 19 mai (à l’espace Aragon de Villard Bonnot, à 18h30). SCOT : réunion publique pour le Grésivaudan le 19 mai à Villard-Bonnot.

Les principaux enjeux du SCoT concernent :
-  la réduction de la consommation d’espace,
-  le rapprochement des activités, des services et des logements,
-  corrélativement, la réduction des besoins de déplacement, le développement des modes alternatifs à l’usage de l’automobile.
Au fil de son élaboration le PADD a évolué plutôt vers des formulations moins contraignantes. Il faut attendre la parution du DOO (Document d’Orientation et d’Objectifs) pour juger de la volonté des élus d’adopter ou non des mesures fortes et efficaces.

Le SCoT devrait notamment :
-  produire une carte des espaces naturels et agricoles à préserver,
-  donner des limites pérennes à l’urbanisation,
-  fixer des objectifs chiffrés de développement du nombre de logements, servant de base à l’établissement des PLH (Programmes Locaux de l’Habitat).
Mais de nombreuses orientations ne sont pas directement traduisibles par des mesures concrètes dans le SCoT, elles relèvent de la volonté politique des élus de les appliquer .

La date d’arrêt du SCoT, initialement prévue en juillet prochain à l’issue du cycle de réunions publiques, vient d’être repoussée au 7 octobre 2011. Il est possible qu’elle soit encore décalée, en raison des discussions liées au SDCI (Schéma Départemental de Coopération Intercommunale).
Ceci peut avoir pour intérêt de permettre d’instaurer une véritable concertation, comme le réclame en particulier le Réseau Citoyen du Grésivaudan (si les élus le veulent bien !).

PLU de Biviers

Les membres GPS de Biviers rappellent qu’ils étaient favorables au PLU annulé récemment, établi avec une réelle participation de la population et qui comportait des dispositions intéressantes, favorisant notamment la réalisation de logements sociaux.
Le PLU est devenu un enjeu électoral avec une liste se présentant contre le PLU.
L’annulation du document (sur une question de forme) complique beaucoup la mise en oeuvre de la politique communale d’urbanisme en obligeant à procéder à de fréquentes modifications ou révisions du POS remis en vigueur.
Un des projets actuels concerne un programme de 28 logements (dont 5 logements sociaux) dans deux petits immeubles à construire dans le parc de Serviantin en bordure de la RD 1090 article de P. BEDAGUE.

Révision du PLU de Saint-Ismier

La municipalité a organisé récemment des ateliers ouverts aux habitants, avant d’arrêter le projet de PADD article de P. DUBOIS.
Dans plusieurs secteurs, Saint-Ismier a véritablement besoin d’une restructuration de son tissu urbain article de J. ROINAT et P. DUBOIS.
La municipalité actuelle semble poursuivre une politique d’urbanisation au coup par coup sans vision d’ensemble (exemple des nouveaux programmes immobiliers le long de la RD 1090).
Rien n’est fait pour essayer de maîtriser les plus-values foncières des terrains qui bénéficient d’une augmentation de la densité autorisée. Il n’y a pas non plus de véritable politique de réservation foncière.
Un point important pour la révision en cours est le statut qui sera donné aux zones AU (transformation en zones U ou au contraire retour à l’état de zones naturelles ou agricoles).

Attentes des participants

Il est fait état de la nécessité d’une coordination avec le groupe de travail "Vieillissement". Ceci concerne particulièrement l’habitat, mais aussi les déplacements ou les équipements par exemple et le mode de vie..

D’autre part, la nécessité d’une vigilance du groupe de travail par rapport à l’avancement des projets de révision des documents d’urbanisme ou des nouveaux programmes immobiliers est soulignée. Il faut pouvoir réagir rapidement, donc avoir accès aux informations utiles en temps voulu.

Le besoin d’une amélioration de la connaissance d’un certain nombre de sujets par les membres du groupe est également évoqué. Par exemple, il serait utile de faire un point sur les différents types de logements sociaux et les règles qui leur sont applicables.

Choix d’un sujet

Il y accord pour travailler sur un sujet concret concernant directement nos deux communes : la RD 1090 de Monbonnot à Saint-Ismier.
Comme indiqué plus haut, cet axe structurant fait l’objet d’opérations au coup par coup sans vision d’ensemble.

C’est pourquoi, le groupe peut se donner comme objectif de produire un document de type PADD pour cet axe, qui devra aborder plusieurs aspects :
-  Les déplacements (place de l’automobile, facilitations pour les TC_ voire site propre, modes doux, structuration de la desserte des quartiers),
-  la création d’un véritable tissu urbain recentré, (créations de places, organisation des constructions, implantation de commerces, nécessité et souhait de faire vivre ensemble plusieurs générations),
-  la perception par les habitants et par les usagers de la voie et du rôle qu’elle joue dans leur vie et en particulier dans leurs déplacements,
-  l’indispensable connaissance, le plus tôt possible, des projets privés ou publics
concernant cet axe(et d’autres) dans les trois communes.

Ce sujet peut être l’occasion de rechercher des participations à GPS venant de Monbonnot.


Prochaine réunion du groupe : Mercredi 18 mai 2011 à 17 heures
à la Maison pour Tous de Biviers


Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456