Des améliorations pour la ligne de bus 6020

, par  Jean-Paul Marangone

Le Collectif d’associations Tram5, dans laquelle le GPS est représenté, ainsi que la section locale de ADTC (Association pour le Développement des Transports en Commun ont créé un « Comité 6020 » qui s’est donné comme objectif de proposer des améliorations sur la ligne de bus 6020. Après avoir recueilli les avis des usagers par une une enquête de satisfaction à partir d’un questionnaire(*) les résultats de cette enquête ont fait l’objet d’un dossier de synthèse regroupant des pistes d’amélioration ; ce dossier a été présenté par les membre du Comité 6020 aux élus concernés : maires, conseillers généraux, vice-présidents des Communautés de Communes et d’Agglomération, Députés.

La ligne 6020 dessert la rive droite du Grésivaudan entre Crolles et Grenoble, avec un bus toutes les 10 minutes à la pointe du matin en direction de Grenoble et un bus toutes les 10 minutes à la pointe du soir en direction de Crolles. Pendant le reste de la journée, la fréquence est à 30 minutes.

Le SMTC a renforcé la ligne en 2005 sur la partie du trajet entre Grenoble et le Lycée du Grésivaudan de Meylan par des bus urbains permettant une offre toute la journée au quart d’heure. C’était le projet de « directissime de Meylan ».

Cette offre connaît un réel succès, à tel point qu’à certaines heures les bus ne s’arrêtent plus à certains arrêts du fait qu’ils sont archi-pleins.

Plusieurs membres de ce comité 6020 ont réfléchi à des améliorations. Ils les ont formalisées dans un document synthétique de quelques pages qui a été remis récemment au Conseil Général (élus et Direction des Transports). Afin de faire avancer ce dossier le plus rapidement possible, plusieurs rencontres ont eu lieu fin 2008 /début 2009 avec les conseillers généraux Mrs Eymery, Bescher et Peyrin, avec le conseiller régional Mr Gimbert . Enfin, récemment, avec Mr Baietto., Vice-Président chargé des transports, des déplacements et de l’aménagement du territoire au Conseil Général de l’Isère

Les principales améliorations proposées par le Comité 6020 portent sur les thèmes suivants :

Horaires et fréquences

Cette ligne étant utilisée de plus en plus par des non scolaires, nous avons demandé à ce qu’il n’y ait plus d’horaires réduits pendant les petites vacances scolaires. De même, il est nécessaire que des bus assurent la correspondance avec les principaux TGV du matin et du soir.

Aménagements sur le trajet

Dans le sens Grenoble – Grésivaudan, les bus perdent plusieurs minutes à l’arrêt Carronnerie qu’il serait possible de déplacer. De même un aménagement provisoire au niveau de l’arrêt Chavant lui éviterait d’attendre souvent trois cycles complets de feux.
Dans Meylan, le système de priorité des feux pour les bus n’est pas opérationnel et au-delà, aucun système de priorité n’est en place, ce qui fait perdre de nombreuses minutes aux bus.

Parkings relais

L’augmentation du nombre d’usagers entraîne des difficultés de stationnement à proximité de certains arrêts. La création de parkings relais dans certaines communes serait appréciée.

Informations sur les abribus

Suite à notre rencontre avec le Directeur des transports du Conseil Général, nous avons obtenu que le système d’affichage des horaires soit copié sur celui utilisé par la SEMITAG dans le réseau urbain. Nous avons aussi demandé une amélioration de l’information par rapport aux deux terminus, certains usagers occasionnels étant perdus !
Un affichage des arrêts dans les bus semble nécessaire.

Retards, voire annulation de certaines courses

Lors d’une de nos enquêtes, nous avons reçu beaucoup de réclamations d’usagers se plaignant de retards très fréquents. Une des causes e est le système archaïque de billétique de Transisère où un passager montant avec une carte 10 tickets doit faire annoter sa carte à la main par le chauffeur. De plus, par manque de points de vente, trop de billets sont vendus dans le bus par le chauffeur ; ce qui occasionne une perte de temps de plusieurs minutes sur chaque trajet. Voir les comptages réalisés.

Pour tenter de rattraper le retard, certains chauffeurs accélèrent l’allure au détriment du confort de leurs passagers. D’autant que la RD 1090 comporte plusieurs îlots centraux, destinés à ralentir les autos ou pour tourner à gauche, sans penser à l’inconfort généré pour les TC.

Nous avons eu aussi de nombreuses remarques sur le fait que certains bus ne passaient pas.

Tarification

Le système de tarification actuel est un frein au développement de cette ligne. Nous poursuivons notre croisade pour une tarification unique de type « carte orange » offrant des tarifs attractifs pour les usagers habitant hors de l’agglomération.

Si toutes ces demandes étaient satisfaites, il est à peu près certain que le succès serait au rendez-vous avec la nécessité d’une offre cadencée à 10 minutes toute la journée et le passage à des véhicules plus performants, comme le trolleybus.

Une des difficultés pour améliorer cette ligne est qu’elle est gérée par le Conseil Général et traverse deux ‘zones de transport ‘ contrôlées respectivement par la Communauté d’Agglomération la Métro et la Communautés de Communes des Pays du Grésivaudan.
Il faut donc insister auprès de nos élus pour qu’ils sentent qu’il existe un réel besoin aujourd’hui de transports en commun pour aller de la rive droite du Grésivaudan vers Grenoble .Une étude lancée par le SMTC est en cours pour définir les TC de 2010-2014 sur l’agglomération ;dans laquelle est incluse la ligne 6020 : nous seront vigilants sur son déroulement et ses résultats .

(*)Les résultats du questionnaire peuvent être consultés sur le Site Internet de l’ADTC

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019