Réunion du 04 février 2009

Scot participatif, Gazette, Formation sur les comptes municipaux à Montbonnot.

Présents : Pascal Dubois, Suzanne Krakowiak, Roger Barlet, Marie-Claude Jacquier, Jacqueline Buisson, Marie-Jo Ducret, Jean-Paul Marangone, Robert Pallière.
Excusés : Claude Fages, Jean Roinat, Elise Martinelli, Marie-Noelle Vial, Yves Droniou.

I-Informations diverses :

Spectacles et & débats
- à l’Espace Aragon à 20:30 : Louise Michel le vendredi 27 févier, et Sit in le vendredi 6 mars. Les deux seront suivis d’une discussion.
- Au lycée horticole , le lundi 23 février 20:00, M. Jacquiau fera une présentation sur la grande distribution.

II- Site :

Il est mis en ligne, avec le bandeau refait par Anne Roinat. Mais il n’est pas encore opérationnel, Suzanne et Yves Droniou vont apprendre à le gérer, puis il faudra discuter pour décider de ce qu’on en attend.

III- RV obtenu auprès de Lucile Ferradou le jeudi 26 février à 18:30

Objectif : se présenter, obtenir des salles (ex : la salle des fêtes 3 fois par an comme l’Ismérusien), pouvoir participer au forum des association en septembre...

IV- Mise en place du CA :

La prochaine réunion, le mardi 24 février à 18:30, comportera un temps pour l’assemblée générale qui élira le CA. D’après les statuts, il faut au minimum 9 membres. Penser à prévoir des pouvoirs.

Il y a actuellement 27 adhérents, mais plusieurs autres personnes ont manifesté leur intention de rejoindre le GPS.

V- SCOT participatif :

Le président de IDÉE (association de Crolles, qui était présente à l’assemblée générale du 15 janvier) nous informe de la mise en place d’une série de réunions « pour un SCOT participatif » proposées par LAHGGLO. Ce travail pourrait être mis en Å“uvre de façon inter associative avec IDÉES, GPS, BIRD et d’autres... Cette idée de particiter à une étude sur le SCOT (ce qui remplace le schéma directeur) avait été évoquée lors de l’AG.

Pascal Dubois, intéressé par l’urbanisme, propose d’être la personne référente pour ce projet et nous tiendra au courant.

VI- Réunion de Montbonnot concernant les finances municipales

Trois membres du GPS ont répondu à l’invitation de « Vivre à Montbonnot » pour la formation/information sur les finances publiques animée par André Vidal.
Jean-Paul Marangone en présente les grandes lignes (Voir quelques éléments en annexe)
Discussion :
Marie-Noëlle se procurera les documents financiers de St-Ismier pour que nous puissions les étudier.
Roger Barlet discute des sources pour l’investissement. La place de l’emprunt est en diminution régulière pour diminuer la pression fiscale devenue très impopulaire (de 30% à 20%)
Robert Pallière remarque que les prévisions de ressources sont imprécises, ou trop hautes ou trop faibles. Cette année, trop hautes.
Pascal Dubois propose de présenter un budget alternatif pour montrer sur quoi on peut jouer en investissement comme en fonctionnement. Mais ce serait vraiment un gros travail.
Le prochain débat d’orientation budgétaire et le vote auront lieu le 25 février : nous sommes étonnés d’apprendre que, pour les prévisions, on ne prend en compte qu’une année. Il faudrait ne pas s’appuyer seulement sur l’année précédente mais s’assurer qu’il y ait un comparatif sur plusieurs années et analyser l’évolution des personnels et celle des autres postes.
La discussion est animée et pourrait continuer mais l’ordre du jour ne le permet pas. Il faudra peut-être organiser une réunion spécifique sur ce thème.

VII- Conseil municipal du mardi 3 février 2009 :

Roger Barlet y a assisté :
Pour une fois, l’opposition a joué son rôle de façon dynamique et particulièrement Robert Pallière et Marie-Noëlle Vial.
Parmi les sujets abordés :
- La nuisance des antennes de téléphonie (Nota pour la 1ère fois Bouygues a été condamné pour nuisance d’antenne)
- Le conseil municipal des enfants : Contrairement à ce qu’on croyait il n’y a pas eu de reconduction des enfants et 9 nouveaux sont entrés, mais sans élection. C’est un comble alors que le CM des enfants est un moyen privilégié d’apprendre la démocratie ! Il semble que ce soit du à un manque de préparation en amont. Il faudra y veiller l’année prochaine.

Pour la 1ère fois depuis longtemps, en fin de conseil il a été proposé de répondre à des questions du public. R Barlet en profite pour réitérer sa demande de documents lisibles projetés pendant les conseils. Principe accepté.
Il propose aussi que des membres non élus, participent à la commission extra municipale qui va se réunir pour la révision du PLU . C’est possible selon L Ferradou.

Remarque : une page entière du Dauphiné Libéré a été consacrée à St-Ismier, page très élogieuse, parlant d’une commune attractive et dynamique ! Son contenu est à étudier de près, pour pouvoir appuyer nos demandes pour St Ismier.

VIII- La Gazette :

La Gazette commence à se construire, mais au vu de l’ensemble des articles proposés nous craignons de trop rester dans la continuité de La Lettre de l’AMI. Celle-ci a joué longtemps un rôle important et apprécié, mais la création du GPS veut marquer un renouvellement qui doit apparaître dans la Gazette et dans le site.
Ce renouvellement est déjà marqué par l’évolution de la forme : utilisation de la couleur (la mise en page sera faite par Anne Roinat). Mais il doit aussi apparaître dans la ligne éditoriale et nous nous apercevons que nous n’avons pas assez réfléchi à ce que nous voulions faire,

Discussion sur la façon de rendre la gazette attractive et percutante :
- Partir des problèmes sur le terrain tout en se positionnant clairement. Se mettre à la place du lecteur
- Ecrire de façon allégée, moins bavarde mais sans baisser le niveau des interventions.
- Anne accepte de répondre à un interview sur ce que les jeunes voudraient trouver à St Ismier. Elle essayera de nous mettre en relation avec d’autres jeunes.
- L’article sur le logement social pourrait démarrer par un interview de quelqu’un ou par un état des lieux. Ne pas oublier d’illustrer
- Jacqueline veut garder le thème de la solidarité, mais pense maintenant l’aborder de toute autre façon
- Anne a proposé de venir nous montrer ce qu’on peut faire pour rendre la présentation dynamique. Après les vacances, on pourra faire une réunion supplémentaire avec elle, pour nous aider à assurer un côté dynamique et aéré.

Finalement, nous décidons qu’il vaut mieux sortir le premier numéro un peu plus tard, mais en l’ayant bien travaillé.

On peut proposer plusieurs sorte d’articles qui seront discutés entre nous : ceux qui ne servirons pas pour la Gazette, serons utilisés sur le site.

Nous avions approuvé le principe d’une permanence une fois par mois au marché ou à Casino. Celle-ci pourrait alimenter une chronique "brèves de marché"

1er RV le samedi 28 février 10:00>12:30 devant Casino avec notre logo, une table pliante nappée, un thermos de café, des verres et tasses en plastique ;

Thème : nous faire connaître en distribuant le « Faire-part de naissance » et recueillir des avis et témoignages sur la façon dont chacun voudrait voir évoluer St-Ismier.

Prochaines réunions :
mardi 24 février à 18h30 : AG et travail sur la Gazette
mercredi 4 mars à 20h : travail avec les associations rencontrées le 15 janvier

Annexe : Exemples des comptes de Montbonnot :

3 budgets :

principal, social et eau, en séparant pour chacun d’eux l’investissement et le fonctionnement.
Le budget couvre l’année civile et se construit en partant du volet dépenses.

a) Fonctionnement

Dépense :
Postes :
- Les frais de personnel constituent le poste le plus important ( Le nombre d’employés par une mairie est en moyenne 2% du nombre d’habitants),
- dépenses engagées reportées,
- Participations au syndicat intercommunal,
- assurances (les élus sont assurés par le maire à titre personnel en responsabilité civile), • remboursement d’emprunt ,
- déficit année antérieure.

Recettes
- taxes d’habitation et foncière (foncier bâti et non bâti),
- taxes professionnelles,
- DGF (20% du budget),
- subvention d’état , région, département,
- sources intercommunales, report année antérieure

b) Investissement

Dépenses : capital d’emprunt, travaux, achats
Recettes : fonds des collectivités de TVA, subventions, auto financement, emprunts
Communes en autonomie financière, les taxes sont les plus gros apports
Dorénavant du financement intercommunal par la taxe professionnelle
Il faut bien connaître sa collectivité, son patrimoine et ses risques ainsi que l’environnement inter communal.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019