Assemblée générale du 15 novembre 2012

La séance est ouverte à 20h15.

Présentation de la soirée (la présidente)
Elle rappelle l’ordre du jour :
Présentation des différents rapports et vote
Puis discussion pour bâtir ensemble les axes de travail pour l’année.
Enfin renouvellement du CA et pot amical pour bavarder autour d’un verre.

• Rapport moral (la présidente)

Après avoir rappelé qu’elle était au terme de son mandat, ainsi qu’elle l’avait annoncé il y a un an, elle présente un point d’étape en rappelant les grandes lignes de l’évolution de l’association pendant ces 4 années.

En particulier le nombre des adhérents est passé de moins de trente, uniquement ismérusiens, à 90 dont plus de 50 à St Ismier, la moitié à Biviers, 5 à Montbonnot, 2 ou 3 à Bernin et St Nazaire.

GPS se dévelppe progressivement sur le canton de St Ismier, avec deux groupe constitués en antenne : celle de Biviers et celle de St Ismier. Un règlement intérieur précise les rapports entre les antennes.

Les actions prévues en 2011 se sont poursuivies : groupes de travail, conférences, soirées « je m’informe je me forme » soirée « Conviviale et solidaire »

Par contre la demande d’agrément comme association locale d’urbanisme (ALU) n’a pas encore abouti en raison des retards dus à la Préfecture

(Voir le rapport complet en annexe)

• Rapport d’activité (le secrétaire général)

Moyens de communication . La Gazette : numéro 5 sur « jeunes et citoyenneté, distribué à 3600 exemplaires à Biviers et St Ismier.

Le site se développe : 286 articles, plus de 8000 visites cette année.

Un groupe de discussion Google pour facilité la communication entre deux réunions

Actions dans le cadre municipal.

Soutien aux élus de l’opposition de gauche sur les principaux dossiers à St Ismier. Participation aux enquêtes (PLU), et dépôt d’un recours gracieux à la Mairie suivi d’un tract sur le logements sociaux.

Soutien à la mairie à Biviers pour la construction de logements sociaux, pour l’aboutissement du PLU interrompu pour vice de forme pour l’étude des déplacements (PLD)

Actions dans le cadre intercommunal.

• Soirée conviviale et solidaire avec présentation d’associations (pour la troisième année consécutive).
• Conférence du Pr Benabib (260 personnes)
• Soirées « Je m’informe, je me forme » sur différents thèmes
• Groupes de travail sur le vieillissement, l’urbanisme, les transports

(Voir le rapport complet en annexe)

• Rapport financier (la trésorière)

Bilan au 30 août2012

L’essentiel des ressources vient des cotisations ; quelques recettes publicitaires (dans la Gazette). Quelques recettes venant des participations aux frais lors des soirées.

L’essentiel des frais est la reprographie : Gazette, affiches. Le site Internet a un faible coût. Le solde est toujours positif.

− Total du bilan 2986,51 € dont 176,64 € apportés en nature par la commune de St Ismier (prêt des salles)
− Résultat positif de l’ exercice : 1083,39 Eur
− Total du bilan prévisionnel 2013 hors valorisation mairie : 2925 € permettant des réserves pour des publications plus nombreuses en 2013 qu’en 2012

(Voir le rapport complet en annexe)

Vote sur les rapports. L’assemblée est d’accord pour un vote groupé.
L’ensemble des rapports est adopté à l’unanimité.

• Discussion sur les axes de travail pour cette année.
Dans l’impossibilité de rendre compte de tous les éléments de la discussion, nous retiendrons les principales remarques :

− il faudrait renouveler les actions conduisant à améliorer la lisibilité et la notoriété de GPS. Peut-être faire une enquête chiffrée auprès de la population pour mesurer sa reconnaissance de GPS. Est-ce réellement utile ? et comment s’y prendre ?

− importance de reprendre des contacts directs avec la population, par exemple sur le marché ou devant Casino. Comment intégrer les nouveaux habitants ? N’y a t il pas une action à faire en direction de ces nouveaux habitants notamment ceux qui habitent dans les logements sociaux ?

− les échanges entre les antennes de Biviers et St-Ismier sont vécus comme particulièrement enrichissants, mais l’antenne de Biviers souffre du manque d’un véritable leader. Elle est néanmoins reconnue par les élus comme un interlocuteur valable, et tout un travail a été réalisé sur les projets immobiliers et les déplacements à Biviers.

− pour les élections municipales, GPS ne sera pas directement impliqué dans une liste électorale, mais soutiendra expressément et activement une liste dans les différentes communes où elle est présente si elle porte nos valeurs. GPS doit être force de réflexion et force de propositions ; certains estiment qu’il y a un manque d’articulation avec le concret. Pour être force de proposition, il serait intéressant de constituer un « shadow cabinet ». Mais on manque de bras pour travailler en profondeur…

− organisation en mars d’une soirée-débat consacrée à l’avenir des hôpitaux publics et à la difficulté croissante de l’accès aux soins par le plus grand nombre. Question : les actions concrètes menées par GPS conduisent-elles réellement à faire avancer l’objet de ses statuts ? Il faut mettre l’accent sur le développement de l’intercommunalité, en particulier pour tout ce qui concerne la culture, l’urbanisme, les transports, l’action sociale…

• Renouvellement du Conseil d’Administration

Un tiers des membres sont à renouveler (Cl. Fages, Ch. Guyon, M.-Cl. Jacquier, J.-P. Marangone). En outre, J. Roinat se retire.

Sont candidats : G. Buisine, Cl. Fages, Ch. Guyon, M.-Cl. Jacquier, J.-P. Marangone.

Ces candidats sont élus à l’unanimité.

Le CA se réunira le mercredi 28 novembre pour élire le nouveau bureau.

La séance est levée à 22h05.

La soirée se termine par un pot amical.
 
ANNEXES

Rapport moral (Suzanne Krakowiak)

Vous avez tous reçu un mail, signé par le bureau, rappelant que mon mandat se termine cette année. J’ai été la première présidente de GPS (pas la dernière j’espère…)

C’est donc un point d’étape que je vous présente : novembre 2008 / novembre 2012

La création de GPS en remplacement de l’AMI (association spécifiquement ismérusienne) marquait notre désir de nous placer désormais dans une perspective intercommunale

Aussi, dès le début, nous avons voulu établir des partenariat avec les associations des communes voisines partageant les mêmes valeurs.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Saint-Nazaire les Eymes n’avait pas d’association du même type.

- À Bernin il y avait l’association BIRD qui a disparu l’année suivante.

- IDÉES, à Crolles a également fermé ses portes.

- À Biviers : l’association Forum s’est dissoute et beaucoup de ses membres ont rejoint GPS, formant ainsi une antenne.

À Montbonnot, la situation est différente : « Vivre à Montbonnot » est une association bien implantée et entièrement tournée vers la vie municipale.
Elle n’a pas souhaité se relier à GPS, ce que nous regrettons, mais nous avons quelques adhérents en commun.

Donc cette construction intercommunale n’a pas pu se faire de la façon dont nous l’avions prévue en mettant dans les statuts la possibilité d’avoir des membres qui soient des personnes morales.

La façon différente dont les choses se sont mises en place a conduit à restructurer GPS de la façon suivante : GPS est une association qui travaille sur l’ensemble du canton de St-Ismier, c’est-à-dire les 5 communes du SIZOV. GPS s’occupe de tous les sujets qui intéressent l’ensemble des communes, en particulier l’urbanisme, les transports, la culture les conférences les formations… et dans les communes où il y a un groupe de membres, ceux-ci peuvent se constituer en antenne, avec leurs propres réunions pour tout ce qui concerne l’action municipale proprement dite.
C’est ainsi qu’actuellement il y a deux antennes : GPS Biviers et GPS St-Ismier.
Ce fonctionnement va être particulièrement important au moment des municipales.
Un règlement intérieur précise les rapports entre les antennes.

Le développement de l’association
Au départ, nous étions moins d’une trentaine,
Nous sommes aujourd’hui 92 : plus de 50 à St-Ismier, la moitié environ à Biviers, 5 à Montbonnot, deux ou trois à Bernin et St-Nazaire.
Mais aussi d’assez nombreux sympathisants

Au départ, ayant changé de nom en même temps que de statuts la première chose était de nous faire connaître, et sur ce plan là nous avons assez bien réussi à travers l’ensemble de nos activités, le site et la Gazette. Celle-ci n’est distribuée dans les boîtes qu’à Biviers et St-Ismier. Dès qu’il y a une dizaine d’adhérents dans une commune, il est possible, s’ils le désirent d’étendre la distribution.

Nous arrivons à une nouvelle phase avec un acquis :
• des conférences sur des sujets de société
• des soirées « Je m’informe, je me forme »
• une soirée annuelle « conviviale et solidaire » qui nous a fait découvrir des associations de solidarité.
• des groupes de travail qui devraient se développer à l’approche des élections, et qui ont produit des documents qui ont été présentés dans les mairies et à la communauté de commune.
Ceci est le socle qui se continue d’année en année

Pour la communication

• une Gazette (5 numéros diffusés à 2600 exemplaires à St-Ismier et 1000 à Biviers, consultables sur le site)
• un site (23500 ouvertures, 286 articles)

Ça marche bien, nous avons acquis un vrai savoir faire. Et cette année, je dois dire que j’ai beaucoup moins de travail. C’est le résultat d’un vrai travail d’équipe.

Je voudrais revenir sur les conférences, en particulier les trois dernières avec des invités prestigieux : Philippe Meirieu le pédagogue, Claude Lorius le glaciologue et le docteur Benabid, spécialiste des implantation cérébrales profondes. Certains m’ont demandé en quoi ça concernait le travail de GPS et à quoi ça servait.
Je pense que cela nous a beaucoup aidé à nous faire connaître, en plus de l’intérêt propre à chaque conférence. La question pourra être reprise dans la discussion tout à l’heure.

Pour ce qui est de cette année, j’ai repris le rapport d’orientation de l’année dernière pour voir si nous avions avancé dans la direction proposée

Nous avons bien continué comme prévu les différents types de soirées. La dernière a eu lieu hier soir sur la crise de l’Euro et le pacte de stabilité par Jean François Ponsot, membre du collectif « les économistes atterrés ». Le compte rendu sera mis sur le site.

Les différents groupes de travail ont fonctionné et produit des études intéressantes sur l’urbanisme avec des propositions concrètes, et un document de propositions pour mieux prendre en compte le vieillissement de la population dans nos communes.

Le groupe culture ne s’est pas maintenu. Nous nous apercevons que nous n’avons pas toujours assez de personnes pour faire tout ce que nous voudrions. Mais il pourra repartir plus tard.

L’année dernière nous nous étions donné comme but de réfléchir à la façon de travailler avec les jeunes et là, à l’occasion des présidentielles, nous avons pu avoir une ouverture vers les jeunes. Cela a donné lieu à une nouvelle gazette, nous en parlerons dans le rapport d’activité.

Un autre projet avait été fait : celui de devenir association locale d’urbanisme (ALU). C’est en cours mais il y a eu beaucoup de retard : D’abord les nouveaux statuts qui devaient être homologués nous ont été renvoyés deux fois, chaque fois après deux mois de délais. Quand enfin nous avons pu envoyer la demande d’agrément, après quatre mois sans réponse j’ai voulu, conformément à la loi, demander une attestation d’agrément. Mais apparemment le dossier s’est perdu et j’avais fait l’erreur de ne pas l’envoyer avec accusé de réception, Jean Paul s’en occupe et nous allons sans doute devoir renvoyer le dossier…

En terminant ce rappel de ce que nous avons fait ensemble, non seulement cette année mais depuis 4 ans, je tiens à remercier toute l’équipe : ça a été une belle aventure !

Rapport d’activités (Jean-Paul Marangone)

1) Moyens d’action de GPS

a. Bulletin d’information, La Gazette, largement diffusé à la population de Saint-Ismier et aux membres d’associations amies, et depuis janvier 2011 également à Biviers
Le n°5 sur les jeunes et la citoyenneté en Juin 2012 à 3600 exemplaires

b. Le site Internet de GPS : www.gps-gresivaudan a reçu 8000 visites en 2012 et contient 286 articles
c. Création d’un groupe de discussion GOOGLE très actif entre les membres de GPS

2) ACTIONS DANS LE CADRE MUNICIPAL en relation avec les élus
a. Envers les élus
i. Support interactif GPS <==> groupe des élus de gauche
b. Envers les citoyens
i. Consultation de la population dans des rencontres informelles
ii. Stimulation de l’implication citoyenne dans la vie locale
iii. Présence aux Forum des Associations

3) VEILLE sur L’URBANISME de SAINT-ISMIER et BIVIERS :

a. Participation permanente de GPS aux enquêtes publiques :
b. PLU des 2 communes :
St-Ismier : PLU voté ==> GPS dépose un recours gracieux
Biviers : PLU bloqué ==> GPS participe à sa modification
c. PLD Déplacements en cours à Biviers.
d.Poursuite des démarches administratives pour que GPS soit habilitée ALU (Association Locale d’Usagers).


4) ACTIONS DANS UN CADRE INTERCOMMUNAL

a. Organisation de soirées-débats
i. Soirée Débat animée en Janvier avec le Pr Louis BENHABIB sur le thème du cerveau au Lycée Horticole.
ii. Soirée conviviale et solidaire autour de 6 associations humanitaires en Juin .

b. Organisation de soirées d’information citoyenne « Je m’informe, je me forme... »
i. L’indépendance de la justice en collaboration avec la LDH en janvier
ii. Présentation du Dispositif DIGI 38 Inter Générationnel en Mars
iii. Mobilisation importante de GPS pour une action citoyenne envers les jeunes en les préparant aux élections à venir : 3 réunions en Mars et Avril au Lycée Horticole

iv. Le groupe « Vieillissement » a organisé une présentation sur les différents dispositifs de prévention des chutes chez les personnes âgées » en Octobre

v. En Novembre , conférence de JF Ponsot (des Économistes Atterrés) sur « L’Euro et le pacte budgétaire »â€¨

c. Constitution de groupes de travail par thèmes
i. Groupe « vieillissement » : Établissement d’un catalogue de propositions et présentation aux différentes instances communales et intercommunales d’une politique gérontologique adaptée à notre réalité locale.
ii. Groupe « urbanisme » : propose des solutions alternatives d’aménagement en particulier pour la RD 1090 avec l’ambition de transformer profondément le paysage urbain le long de cet axe et d’y intégrer un transport en commun performant.

iii. Groupe « TRANSPORTS »
1. Le Vice-Président de GPS, R.Barlet, organise et coordonne les actions du Collectif Tram 5 sur les transports publics en liaison avec les différentes AOTU.(CGI, CCG, SMTC...) :

2. GPS est adhérent à l’ADTC et participe aux travaux du Comité Grésivaudan qui veille sur l’évolution des ligne de bus (Transisère 6020, 6070 Transports du Grésivaudan G60 et G61...)

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019