Le projet Moidieu enfin sur les rails ?

, par  Pierre Bedague

Enfin ! Le projet Rostaing dit maintenant de « La Moidieu » va sans doute sortir du « purgatoire » où il croupissait depuis plus de 15 ans. Rappelons qu’à la fin des années 90, sous la municipalité Prolongeau un groupe de travail s’était réuni tous les samedis matin pendant deux ans pour élaborer un projet d’urbanisation de cette zone.

Ce groupe de travail était composé de conseillers municipaux, d’architectes appartenant à un cabinet d’urbanisme choisi par le promoteur pressenti, à savoir la Caisse d’Epargne de Voiron, de M. Rostaing le propriétaire du terrain, et enfin d’un représentant du lotissement des Noisetiers et un autre de l’immeuble HLM voisin.

Entre temps la maison d’habitation principale située en bas du terrain, avait trouvé un acquéreur et nous avait donc valu un interlocuteur supplémentaire.

Le résultat de ces cogitations avait été présenté aux voisins du terrain un certain samedi matin, ce qui avait failli provoquer une émeute : l’avant projet était trop dense, trop haut, il y avait trop de goudron, il y aurait trop de voitures, la circulation dans le secteur deviendrait dantesque etc… et surtout Belledonne disparaissait « complètement » de la vue des voisins du dessus.

Evidemment tout cela s’est terminé au Tribunal Administratif qui a donné raison aux plaignants. Le projet a été repris, une nouvelle municipalité a été élue en 2001 qui pendant 7 ans s’est bien gardé d’y toucher.

Rendons grâce à l’actuelle municipalité de l’avoir remis à l’ordre du jour. On se souvient là encore des différents procès intentés (toujours par les mêmes opposants) devant le TA jusqu’à ce que, miracle !, une dernière version, loin des ambitions initiales, finisse par être acceptée.

Mais à quel prix ? L’ambition initiale était d’attirer à Biviers des jeunes ménages avec enfants, de permettre à des personnes âgées de Biviers de quitter leur maison sans quitter leur village. On en est loin. Les dernières informations laissent penser que le prix du M2 construit avoisinerait les 5000 Euros : jeunes ménages, s’abstenir !

Reste une consolation : les appartements HLM prévus dès les premières ébauches du projet ont résisté à toutes ces épreuves.

Et demeure une question récurrente. D’autres projets de construction sont prévus. Au rythme où nous allons, qu’on se rassure,la surpopulation ne guette pas Biviers .

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019