Assemblée générale du 24 novembre 2011

Compte rendu de l’Assemblée Générale du GPS
24 novembre 2011

La séance est ouverte à 20h10.

Présentation de la soirée (la présidente)

Il va y avoir d’abord une assemblée générale extraordinaire, nécessitée par une
modification des statuts, elle-même rendue nécessaire

1. par le projet que nous faisons de demander l’agrément pour être
reconnus comme association locale d’usagers (ALU) pour l’urbanisme
(nous en parlerons plus longuement tout à l’heure)

2. par le caractère intercommunal de l’association.

Donc, après avoir voté sur la modification des statuts, nous ouvrirons notre
assemblée générale ordinaire annuelle, avec la présentation des rapports moral,d’activité et financier.
Puis la discussion s’ouvrira pour que nous bâtissions ensemble le rapport
d’orientation qui nous donnera des axes de travail pour l’année.
Enfin on traitera du renouvellement du CA et la soirée se terminera par un pot amical qui nous permettra de bavarder autour d’un verre.

Tour de table.
Compte tenu des nouvelles adhésions, on note que le GPS compte plus de 80
adhérents.

Assemblée générale extraordinaire

La séance est ouverte à 20h19, avec la distribution de la proposition de modification des statuts. Le vote groupé est proposé.

Principales modifications :

article 2 (objet de l’association). Il faut faire apparaître le mot d’« urbanisme » en vue de l’agrément comme ALU. En fait, l’ensemble des domaines couverts est maintenant présenté. Enfin, le caractère intercommunal apparaît explicitement.

article 4 (moyens). Modifications de forme.

article 8 (Conseil d’administration et organes directeurs). Limitation à 5 ans de la durée du mandat du président.
Par ailleurs, le quorum de 50% n’est plus nécessaire pour l’AG ordinaire, mais reste nécessaire pour l’AG extraordinaire.

Vote. Les modifications sont adoptées à l’unanimité.

L’AG extraordinaire est close à 20h27.

Assemblée générale ordinaire

L’AG ordinaire est ouverte à 20h27.

• Rapport moral (la présidente)
Les actions prévues en 2010 se sont poursuivies. Les liens intercommunaux ont été développés, notamment par la création d’une antenne du GPS à Biviers en octobre 2010 (reconnue comme association locale à Biviers). Des groupes de travail ont été créés : urbanisme, vieillissement. Un groupe culture est en cours de démarrage. Voir le rapport en annexe.

• Rapport d’activité (le secrétaire général)
(Voir le rapport complet en annexe)
On rappelle que le GPS a pris la suite de l’AMI.

Moyens de communication. La Gazette (1 ou 2 n° par an) depuis avril 2009. On centre chaque numéro sur un thème (L’urbanisme et l’habitat, L’intercommunalité, La démocratie locale est-elle possible ?)
Le site se développe : 239 articles, plus de 14 900 visites depuis son ouverture avec une moyenne de 25 consultations quotidiennes.

Actions dans le cadre municipal.
À St-Ismier : soutien aux élus de l’opposition de gauche sur les principaux dossiers.
Consultation de la population notamment sur les marchés ; test sur les connaissances civiques. Participation aux enquêtes (PLU).

À Biviers : soutien à la mairie pour la construction de logements sociaux, pour l’aboutissement du PLU interrompu pour vice de forme. Participation au nom de l’association à des ateliers de travail organisés par la municipalité dans le domaine de l’urbanisme…

Actions intercommunales.
• Soirée conviviale et solidaire avec présentation d’associations (pour la deuxième année consécutive).

• Soirées « Je m’informe, je me forme » sur différents thèmes (« Qui sont les
Roms », « Le cinquième risque : la dépendance » ; à venir : économie, indépendance de la justice... )

• Constitution de groupes de travail

Groupe de travail urbanisme (J. Roinat, en l’absence de P. Dubois). Dossier traité (commun à Biviers et Saint-Ismier) : urbanisation le long de la RD 1090, notamment autour de la construction Evergreen. Incitation à une réflexion à long terme sur un schéma global plutôt que des actions au coup par coup. Incitation à la structuration de la voie par des places, avec prise en compte des besoins des piétons.
Avis sur le schéma de réaménagement de la région urbaine de Grenoble, via le conseil de développement de la communauté de communes.

Groupe de travail vieillissement (Cl. Fages). La population de nos communes
vieillit. Quelles en sont les conséquences (habitat, transports, santé) ? Que proposer ?
Le groupe va agir comme force de proposition auprès des élus. Par exemple : actions pour l’information des personnes âgées, l’aménagement de l’habitat, la diffusion de la domotique, les chemins piétonniers, la location de chambres pour étudiants, un réseau de lecture à domicile, un café des âges (rencontre entre générations), un comité consultatif des retraités, un spectacle à proposer lors de la Semaine bleue pour la sensibilisation sur le vieillissement. Le groupe pourra étendre son domaine aux questions sociales.

Collectif Tram 5 (animé par R. Barlet, vice président de GPS, depuis 2005). Projet de tram périurbain vers Meylan, puis Crolles. Action auprès des élus pour promouvoir l’idée d’un transport en site propre, d’où nécessité de réservations foncières le plus tôt possible. Après une longue période d’indifférence, accueil encourageant de F. Brottes, président de la communauté de communes du Grésivaudan. Action dans le cadre du SCOT. Une étude de tracé devrait être proposée et nous donnerons notre avis compte tenu des besoins estimés de la population.

• Rapport financier (la trésorière)
L’essentiel des ressources vient des cotisations ; le GPS a aussi hérité des fonds de l’AMI. Quelques recettes publicitaires (dans la Gazette). Quelques recettes venant des participations aux frais lors des soirées.
L’essentiel des frais est la reprographie : Gazette, affiches. Le site Internet a un faible coût. Le solde est toujours positif.

Remarque dans la salle : il faudrait valoriser le bénévolat, ainsi que les prestations gratuites (salles).

Vote sur les rapports. L’assemblée est d’accord pour un vote groupé.
L’ensemble des rapports est adopté à l’unanimité.

• Propositions pour le rapport d’orientation et discussion sur les axes de travail pour cette année.

Il est prévu de continuer les soirées débats (prochain intervenant en janvier : prof. A.-L. Benabid) et les soirées « je m’informe, je me forme » (prochaine soirée, à Biviers, le 30 novembre sur l’économie).

Le GPS demande son agrément comme Association Locale d’Usagers pour
l’urbanisme. Il pourra ainsi être consulté sur les projets et révision de SCOT et PLU, et aura accès aux documents. Pour le moment, l’agrément est demandé pour Biviers et Saint-Ismier ; il pourra être étendu ultérieurement.
On note à ce propos que le fonctionnement de la municipalité de Saint-Ismier
pourrait être très notablement amélioré : davantage de transparence, accès aux documents, davantage de concertation, réflexion de fond sur le long terme.
Des remarques analogues sont faites pour Biviers : fonctionnement au coup par coup, en fonction des pressions locales ; promesses non tenues, absence de consultation.
D’où l’importance de poursuivre la veille, notamment sur l’urbanisme, et de ne pas relâcher la pression sur les municipalités. Il faut aussi s’appuyer sur les groupes locaux (comités de quartier).

Le groupe « Culture » vient de démarrer (Cl. Rebotier). Les ambitions sont grandes, mais il faut accroître l’effectif. Le premier travail est de faire un état des lieux (sur le canton de Saint-Ismier), avec les adjoints à la culture.
Le développement de l’intercommunalité sera poursuivi, car beaucoup de questions importantes sont intercommunales.

Des adhésions sont sollicitées dans les autres communes pour soutenir des actions concertées. À Montbonnot il existe une association « Vivre à Montbonnot » avec laquelle il pourrait y avoir plus d’échanges (Le bulletin de mai, « Mosaïque », circule dans la salle).

Des questions sont posées :

- Question de la disponibilité de salles pour des réunions (dans certaines
municipalités les salles sont refusées aux partis politiques en dehors des périodes électorales)

- Pourquoi les jeunes ne participent-ils pas aux associations comme GPS ? Question de temps et de disponibilité. Réflexion à mener pour trouver d’autres formes d’engagement.

- Comment sont attirés les adhérents ? bouche à oreille, contacts personnels,
soirées...

En résumé  :

• demande d’agrément comme association locale d’usagers pour l’urbanisme,

• développement des soirées débat sur des sujets de société, et des soirées « Je m’informe, je me forme »,

• développement des groupes de travail,

• accent à mettre sur le développement de l’intercommunalité, en particulier pour tout ce qui concerne la culture, l’urbanisme, les transports, l’action sociale.

Vote du rapport d’orientation
Le rapport est approuvé à l’unanimité.

• Renouvellement du Conseil d’Administration

Un tiers des membres sont à renouveler (Y. Droniou, É. Martinelli, S. Krakowiak, J. Roinat). En outre, M. Vernois se retire.
Sont candidats : S. Krakowiak, J. Roinat, M. Eberhard, S. Bottari, C. Guyon.
Ces candidats sont élus à l’unanimité.

La séance est levée à 22h18.
La soirée se termine par un pot amical.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019