Le domaine privé de la commune amputé !

, par  Pierre Bedague

Nous avons appris lors de la réunion de mi mandat du Conseil Municipal
consacrée en particulier à l’urbanisme une mauvais nouvelle pour l’aménagement futur de la commune.

Rappelons le contexte : lors de la construction du lotissement de Pré Reynard sous le mandat précédent, une promesse de vente avait été faite par la commune qui en était propriétaire, d’un petit terrain attenant à une maison en construction située à l’ouest du lotissement en limite de la route du haut des Castel Novel.

Ce bout de terrain aurait permis à terme de relier les Tières et le chemin du BÅ“uf et de soulager la route de Meylan au centre du village.

Dès son installation, la nouvelle municipalité avait obtenu la suspension de la vente de ce terrain (qui entre temps avait été clôturé et intégré dans la propriété limitrophe). Ceci en vue de le récupérer dans le domaine public.

Le propriétaire a fait appel de cette décision et le tribunal vient de lui donner raison. Le conseil municipal, déjà très absorbé par les procédures contre ses projets d’urbanisation de la commune a décidé de ne pas faire appel de cette décision, dans une nouvelle procédure à l’issue très incertaine.

Ceci prouve une fois de plus qu’à Biviers (plus qu’ailleurs ?) les intérêts particuliers sont solidement défendus au détriment de l’intérêt général.

Ceci prouve également qu’en matière d’urbanisme, les visions à long terme sont indispensables et en particulier dans une commune dont les réserves foncières sont quasi nulles.

P. Bédague 9.02.2012

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2019 :

Rien pour ce mois

septembre 2019 | novembre 2019