Le Lien et... le bâillon (Ou : ça se passe près de chez vous !)

, par  Claude Fages

Il était une fois, il n’y a pas longtemps du tout, une commune qui avait une Madame le Maire qui voulait créer un lien entre ses administrés (excellente idée) : pour ce faire elle avait créé un support de communication, « Le lien associatif », ouvert aux différentes associations de sa commune.

Mais dans son esprit, il y avait associations et associations : les bonnes associations et les autres, les vilaines qui font de la politique…
Ainsi une petite association « Groupe Progrès Solidarité » dont l’objectif était de réfléchir à « comment mieux vivre ensemble », qui se permettait d’avoir des idées, de faire des propositions mais qui (horreur !) n’était pas en accord avec toutes ses orientations, décisions, actions se fit censurer car elle avait proposé un article pour « Le Lien associatif » qui se permettait d’émettre des réserves et des critiques sur la gestion municipales.

Que les lecteurs et électeurs jugent par eux mêmes :
Article proposé :
Révolutionnaire n’est ce pas ?
Sans doute puisque Madame le Maire a pris son téléphone pour expliquer à la Présidente de GPS que cet article était « politique » et qu’il n’avait donc pas sa place dans le « Lien »
Le GPS, un peu surpris, obtempère et fait une nouvelle proposition :

Plus neutre tu meurs !
Que pensez vous qu’il arriva ?
Un mail du service communication :
Bonjour,
Veuillez trouver ci-joint, l’article que vous avez proposé avec des corrections, les règles de publication d’un journal municipal nous auraient imposé de ne pas l’intégrer. Une charte concernant les relations entre la collectivité et les associations va rappeler toutes ces règles.
Nous relayons exceptionnellement votre événement car la charte n’est pas signée.
Nous sommes à votre disposition pour de plus amples renseignements.
Cordialement,
Le service communication de la commune de Saint-Ismier.

Ainsi donc, c’est le service communication qui corrige les articles proposés par les associations (pardon par les associations politiques !) ce qui effectivement donne un résultat pour le moins curieux :

Vous avez bien noté ce qui a été « caviardé » : « opposition constructive », « force de proposition » ( effectivement que des gros mots !)

Finalement, plutôt que ne conserver que des débris du texte initial nous avons opté pour un texte minimaliste :

GPS : Groupe Progrès Solidarité
Le jeudi 11 mars 2010, à 20h30, nous organisons, à la salle des fêtes de St-Ismier, un débat contradictoire autour des élections régionales.
Pour nos autres activités voir www.gps-st-ismier.org.

Vous pouvez vérifier, c’est bien le texte qui est paru dans le Lien de Janvier-Février 2010.

Nous attendons avec impatience la « charte concernant les relations entre la collectivité et les associations »
L’association GPS aura-t-elle encore une place ?

Voici l’article du Dauphiné libéré paru le 7 mars 2010
(Cliquez sur les vignettes)

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2019 :

Rien pour ce mois

octobre 2019 | décembre 2019